11 mai, un nouveau départ ?

11 mai, premier jour du déconfinement. C’est le jour aussi, que nous avons choisi pour vous présenter notre tout nouveau média numérique: “Asso-et-Territoires”.

Beaucoup d’entre nous, citoyens, travailleurs de première, deuxième ou troisième ligne, intellectuels, responsables politiques, soulignent depuis des semaines que rien ne devra plus être comme avant. Le Président de la République lui-même, nous invite à nous réinventer.
Nous y sommes prêts. Nous y sommes prêts, car depuis plusieurs mois, déjà nous travaillons sur les ruptures auxquelles sont confrontées nos sociétés. A plusieurs reprises, nous avons publié, en appui sur des rencontres locales, des groupes de travail, des propositions visant à faire évoluer nos rapports au développement et à l’animation des territoires:

  • Printemps 2018, contribution au plan de développement de la vie associative annoncé par le Premier Ministre,
  • Automne 2018, organisation du débat régional sur l’avenir de l’Union européenne et contribution sur la place des associations dans le projet de renouvellement de l’Union européenne,
  • Printemps 2019, organisation d’une rencontre régionale dans le cadre “grand débat « national et publication d’un ensemble de propositions.
  • Cette année même, nous avons proposé de placer le débat municipal dans le cadre de l’Agenda 2030 de l’ONU

“O temps suspend ton vol”,
Le poète Lamartine est exaucé. Les élections municipales sont stand by. Si dans près de 30 000 communes, les conseillers sont désignés, ils n’ont pas encore élu le maire. 5 000 communes sont dans l’attente d’un hypothétique 2eme tour. Les intercommunalités ne peuvent désigner leurs nouveaux responsables. Les projets sont bloqués, nous nous dirigeons vers une année blanche au plan du développement local. Si les conséquences seront difficiles pour de nombreuses entreprises et organisations partenaires des collectivités publiques, c’est peut-être aussi une formidable opportunité pour mettre tout à plat.

Profiter des mois à venir pour interroger nos relations à l’avenir, aux autres, aux territoires…. Défi d’autant plus important que les planètes s’alignent. En 2021 nous renouvellerons les conseils départementaux et régionaux, puis en 2022, ce sera l’élection présidentielle. Quelques mois pour mettre tout à plat, pour inventer un nouveau cadre de vie.

Ce qui était impossible hier est devenu réalité aujourd’hui. Villes sans voiture, réduction de la pollution, coopération entreprises-associations, l’Allemagne qui lâche du lest sur les déficits budgétaires… “je rêvais d’un autre monde chante le groupe Téléphone”. Peut-être est-il venu le temps de retrousser nos manches